Tous accros aux réseaux sociaux ?

Je vous fait part de mes réflexions suite à ma lecture du livre « comment créer un produit ou service addictif » de Nir EYAL.

OUI la technologie est addictive, et tout particulièrement les réseaux sociaux !

 

Les ingénieurs et autres têtes bien pensantes de la Silicon Valley y travaillent d’ailleurs sérieusement : comment nous faire utiliser toujours plus leurs applications.

Du réveil au coucher nous sommes constamment sollicités par les notifications : message d’un ami, nouveaux likes sur notre photo, commentaires…

Résultat, nous passons, nous français, en moyenne 1H30 par jour sur les applications de réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Youtube…

 

1 français sur 2 consulte sont téléphone
toutes les 10 minutes.

Sachez que si vous reconnaissez dans ces statistiques, vous n’êtes pas entièrement responsable de cette situation, bien au contraire ! Tous ces services et autres applications en tout genre ont été pensés pour justement vous rendre totalement ACCRO !!

>> D’ailleurs avez-vous fait attention aux dernières campagnes de la sécurité routière ? Elles sont principalement axées vers l’usage du téléphone au volant !
 
Nous le constatons tous au quotidien, la technologie et notamment les Smartphones (téléphone intelligent, rappelons le !) ont changé en profondeur notre quotidien et nos rapports aux autres.
 
Une habitude compulsive qui nous pousse à consulter un nombre incalculable (enfin, presque 150 fois tout de même) ce téléphone par jour !
0
Nombre de consultations quotidiennes de notre Smartphone
Alors devant l’ampleur du phénomène, et peut-être aussi pour se déculpabiliser et nous responsabiliser il est désormais possible de mesurer notre temps d’activité.
Loin de moi l’envie de vous faire la morale…mon temps d’activité peut varier entre 1h40 et 2h30 par jour !
Et pourtant je me soigne 😉 : fini la connexion systématique le matin au lever et le soir au coucher.
Bon, à ma décharge, je me permets de souligner que mon Smartphone est un de mes outils de travail au quotidien 😉
 
 
temps-ecran-accro-aux-reseaux-sociaux

La folie Candy Crush

Prenons un autre exemple simple d’application addictive : Candy Crush

En 2013, vous aviez forcément une personne dans votre entourage proche qui jouait à Candy Crush ! Car cette année là, 500 millions de personnes avaient téléchargé l’application. Je me rappelle bien du phénomène, je voyais les gens tellement accro autour de moi que je m’étais absolument INTERDIT de télécharger ce jeu afin de ne pas tomber dedans ! (On dirait que je parle de drogue…mais non, d’un simple jeu de bonbons !)

 

La pratique courante dans le milieu d’édition de jeux vidéo gratuits est d’attendre que les utilisateurs jouent constamment et mécaniquement avant de leur demander de l’argent. Une fois la compulsion installée et l’envie de progresser accentuée, il est beaucoup plus facile de convertir l’utilisateur en client payant.

Cette année là (2013) le modèle « freemium » de Candy Crush rapporta près d’un million de dollars par jour à l’éditeur !

Oui vous avez bien lu, par jour !

Alors comment rendre les personnes accros à un produit ou un service ?

livre comment creer un produit service addictif

Les produits/services addictifs se présentent souvent comme des produits agréables à consommer mais une fois l’habitude prise, ils deviennent indispensables !

 

  • 1ère étape : Ancrer une habitude / Ancrer un automatisme dans votre cerveau.

 

Pour s’ancrer, une nouvelle habitude doit être répétée souvent pour faire ensuite partie de votre routine.

Exemple : changer de moteur de recherche.

Si vous utilisez Google, comme plus de 90% des internautes, vous êtes habitué à son interface, son design, son ergonomie…basculer vers un autre moteur de recherche vous demandera un effort cognitif ! Si en apparence les moteurs de recherche sont similaires, il suffit d’une légère différence dans le placement des pixels pour obliger l’utilisateur potentiel à apprendre une nouvelle façon d’interagir avec le site.

 

 

  • 2ème étape : les déclencheurs pour vous inciter à utiliser le produit

 

Une habitude ne se créé pas, elle se développe !

Comment rendre les personnes accro et ancrer des habitudes ?

En les sollicitant à utiliser vos services / produits via des déclencheurs : notifications, email, publicité…et même vos émotions.

A votre avis, pourquoi la première chose que vous demande une application que vous venez d’installer est de vous envoyer des notifications ? Pour vous inciter à revenir et l’utiliser ! A partir de ce moment là, elle détient une part de votre attention !

Les déclencheurs détenus : exemple des notifications

Prenons Instagram qui vous propose de recevoir des notifications dès qu’une personne like ou commente une de vos publications, vous identifie, vous envoie un message privé… Vous recevrez même une notification pour vous dire que telle ou telle personne vient d’ajouter du contenu à sa story ! Comment s’en sortir !

Sachez qu’un des intérêts de ce réseau social est de vous faire passer le plus de temps sur sa plateforme, cela lui permet ensuite de placer de la publicité dans votre feed 😉

Les déclencheurs internes : les émotions

Quand un produit/service est associé étroitement à une pensée, émotion ou routine préétablie, il fonctionne à l’aide d’un déclencheur interne. Les déclencheurs internes se manifestent mécaniquement dans le cerveau.

Relier un déclencheur interne à un produit est Graal des technologies grand public.

L’ennui est un déclencheur interne très puissant. De nos jours, nous avons beaucoup de mal à ne rien faire, à nous ennuyer…à juste attendre patiemment notre tour dans la salle d’attente du médecin, à ne rien faire dans les transports en commun, etc. C’est tellement plus facile de dégainer son téléphone pour se distraire et passer le temps !

Les émotions, surtout négatives, sont des déclencheurs internes puissants et affectent fortement nos routines. Les sensation d’ennui, de solitude, de frustration, de confusion , d’indécision instillent souvent une légère souffrance ou une irritation, entraînant une action quasi instantanée et souvent inconsciente pour réprimer la sensation négative.

  • Pour se distraire de l’ennui : on consulte les gros titres de la presse
  • Pour soulager un gros stress : on retrouve le calme sur Pinterest
  • Pour oublier la solitude : on échange sur Facebook
  • Pour combler une incertitude : on recherche sur Google

Les réseaux sociaux soulagent également une « souffrance » de plus en plus répandue, que l’on appelle FOMO ou l’angoisse de rater quelque chose ! Et c’est cette angoisse qui va pousser les utilisateurs à consulter dès le réveil leur application favorite !

Une étude a démontré que les personnes souffrant de symptômes dépressifs utilisaient davantage Internet. Eprouvant davantage d’émotions négatives que la population générale, les personnes dépressives rechercheraient un soulagement dans les technologies pour se remonter le moral.

Pour réussir à rendre un produit / service addictif, les concepteurs devront connaître les déclencheurs internes de leurs clients et quelles souffrances ces derniers chercheront à soulager.

 

  • 3ème étape : les récompenses, véritable shot pour notre cerveau !

 

Les récompenses variables que nous obtenons en utilisant ces applications secrètent dans notre cerveau de la DOPAMINE, molécule responsable du plaisir, de la motivation et de l’addiction.

Le succès fulgurant des réseaux sociaux n’est donc pas surprenant. Collectivement, Facebook, Instagram, Pinterest…distribuent des récompenses variables à des milliards de personnes. A chaque post, tweet ou pin, les usagers anticipent une validation sociale.

Les récompenses de la tribu les incitent à sans arrêt revenir en solliciter davantage.

Décryptage du Livre

« Comment créer un produit ou un service addictif  » de NIR EYAL

J’ai beaucoup aimé ce livre – facile à lire et compréhensible !

Je l’ai choisi, non pas pour créer la nouvelle application qui va nous rendre encore plus accro qu’Instagram….mais bien de comprendre les mécanismes utilisés par les entreprises de la TECH et d’en apprendre davantage sur le fonctionnement du cerveau…passionnant !

livre comment creer un produit service addictif

Pour aller plus loin, je vous conseille la mini série DOPAMINE de ARTE !

8 épisodes hyper bien expliqués et un brin humoristique ! J’adore.